Actualités

2017
- Matrimoine#2, Black is Beautiful : hommage à Paulette et Jeanne Nardal.
- Ronde-bosse : récit illustré.

2016
- Lancement de l’association Cybèles & C°.
- Conception-réalisation de l’exposition documentaire : Louise Bourgeois, Dora Maar, Marina Tsvetæva, Sophie Tæuber-Arp, un Matrimoine à Clamart. voir l’exposition.
- Invitation de 24 artistes et auteurs à rendre hommage à Bourgeois, Maar, Tsvetæva, Tæuber-Arp, voir les contributions.
- Regard pour René Crevel, Gueorgui Efron, Max Jacob, Vladimir Maïakovski., vidéo, 3,01, août 2016. Voir la vidéo.
- Otte-Matta-Bourgeois, un entretien improvisé de Ramuntcho Matta sur l’histoire d’Otte, vidéo,5,25′, août 2016.

2014
-Tocco Leggero da Trieste, vidéo.
-L’INGENIUM, Paris LIB’ : un projet ! Candidature au Prix COAL 2014.

dossier disponible ici.

- Satura(c)tion/, Place Balard. En réaction à l’emprise de la voiture sur la ville.

-Fort d’Ici, regard sur l’édification d’un nouveau quartier dans l’enceinte historique du Fort d’Issy-lès-Moulineaux.

2013

  ↔ 5-11octobre
Prise de vues à Trieste et Venise de Tocco Leggero, (Frôlements), vidéo.
En respectant l’intégrité de figurants anonymes, sont capturées en intérieur et dans la ville des images de visage et de corps, immobiles ou en mouvement.

↔ 7-29 septembre
Exposition collective
Hors Limites.
-
Installation de VAN GOGH dérivé.


↔ août 
>  VAN GOGH dérivé, montage.


↔ juin
> - Séminaire / introduction au living art /
Le Cube, centre de création numérique,  Issy-lès-Moulineaux.

> - Numérisation de la bande vidéo magnétique  « À vos rêves, en Joue, Feu ! » 1971.
par Pic Sound, Bruxelles, http://www.picsound.be

↔ mai
> Prises de vue
de VAN GOGH dérivé, Amsterdam.

 

 In progress :

> Mondial 2012, vidéo.
> Paris-Varsovie-Moscou, 1994-2014, vidéo.
> Billancourt, bille en tête, vidéo. Hommage à des étrangers extraordinaires
Cacophonies, Holéosons & holéogrammes low et hightech.

Des bribes de conversations sont enregistrées à la dérobée. La transformation de ce matériau, par les effets techniques qu’offre le montage numérique, complètera ce jeu d’approche. En ralentissant des mouvements ou des mimiques, émergent de micro-chorégraphies. En retravaillant des fragments de conversations en dialecte vénitien et triestin se créent des rythmes sonores… Si le respect de la chronologie et le jeu d’effets techniques contredisent l’irréversibilité du temps, ce que l’on apprend du décalage avec l’Histoire d’une ville éclaire les limites du voyage. Il est impossible de retrouver la Trieste de Joyce, Canetti, Svevo, mais subsiste le frôlement de visages et de corps approchés du regard.